Yannick Jadot

Présidentielle : “Nous préférons les éoliennes au gaz russe” clament les Verts dans les Pyrénées-Orientales

 –

Par France Bleu Roussillon
  • À un mois du premier tour de l’élection présidentielle, la question de la dépendance énergétique de la France s’invite dans les débats, alors que les prix du gaz et des carburants explosent à cause de la guerre en Ukraine.
    Invité de France Bleu Roussillon ce vendredi matin, le représentant local de la campagne de Yannick Jadot (EELV) se positionne sur le projet de gazoduc pour importer du gaz algérien via une longue canalisation souterraine passant par l’Espagne et les Pyrénées-Orientales. D’abord abandonné il y a quelques années, le projet refait surface depuis que les prix du gaz flambent à cause de la guerre en Ukraine et des sanctions contre la Russie. 17% du gaz français vient de Russie.

    L’idée de se tourner vers des sources d’approvisionnement autre que la Russie est naturelle, réagit Nicolas Berjoan, secrétaire d’Europe Ecologie les Verts dans les Pyrénées-OrientalesMais nous proposons de sortir des énergies fossiles à l’horizon 2050. Donc le gazoduc peut être une solution, mais seulement temporaire.

    Les Verts misent sur les éoliennes en mer

    Le candidat Yannick Jadot veut sortir du nucléaire. “Nous préférons multiplier les parcs éoliens, terrestres et marins“, confirme Nicolas Berjoan. Un projet d’éoliennes au large de la Méditerranée est d’ailleurs à l’étude. “On ne peut pas faire autrement. C’est soit le gaz russe et le pétrole saoudien, soit chercher une nouvelle indépendance énergétique, neutre écologiquement.