Au sud de Toulouse, des habitants et des élus s’opposent à un projet d’éoliennes

Lundi 18 juillet 2022 à 6:47 – Par Clémence FulledaFrance Bleu Occitanie

Toulouse

Deux éoliennes doivent être installées sur la commune d’Aignes, dans le Lauragais, au sud de Toulouse. Mais des élus et des habitants s’y opposent, au grand dam du promoteur allemand, Abo Wind.

Deux éoliennes doivent être installées sur la commune d’Aignes, dans le Lauragais, au sud de Toulouse. Mais des élus et des habitants s’y opposent, au grand dam du promoteur allemand, Abo Wind.

Sept éoliennes sont déjà installées dans ce secteur du Lauragais
Sept éoliennes sont déjà installées dans ce secteur du Lauragais © Radio France – Clémence Fulleda

Les éoliennes n’ont pas vraiment le vent en poupe en Occitanie. Dans le Tarn, l’Aude mais aussi la Haute-Garonne, les oppositions se multiplient. À Aignes, petit village de 250 âmes, des habitants et des élus ne veulent pas de deux éoliennes qui doivent être installées sur un terrain privé de cette commune du Lauragais, au sud de Toulouse. 

Des maires opposés au projet, des habitants divisés

Les habitants sont divisés sur l’utilité de ces deux éoliennes, qui s’ajoutent aux sept existantes dans le même secteur. “Ça nous gâche la vue sur les Pyrénées, cela fait fuir les animaux notamment les chauve-souris”, indiquent certains. “Il faut bien produire de l’électricité”, disent d’autres. 

Les maires de Nailloux, Aignes, Montgeard et Saint-Léon eux sont opposés au projet et ont écrit au préfet d’Occitanie pour donner leur avis défavorable en mai dernier. “Les gens qui ont construit et voudraient revendre vont avoir une grosse perte, personne ne voudra acheter au pied d’une éolienne”, s’agace Gérard Roques, maire d’Aignes. La maire de Nailloux, Lison Gleyses, dénonce les méthodes du promoteur Abo Wind. “Ils ne sont pas venus discuter et ils veulent faire aboutir le projet à tout prix.” 

“Entrer dans la polémique ne fait pas avancer la transition énergétique” 

Abo Wind dit de son côté avoir proposé une date de réunion aux élus, mais Lison Gleyses assure qu’une invitation avait été lancée pour un Conseil municipal et qu’elle a été déclinée. Abo Wind a par ailleurs tenu des réunions publiques mais a annulé celle prévue le 6 juillet. La société allemande n’a pas souhaité faire d’interviews avec France Bleu Occitanie et ne nous a répondu que par mail. Elle indique “que ce type de réunion ne permet pas de transmettre de l’information et d’instaurer un dialogue autour du projet éolien de Sieuraguel. La parole a été accaparée par des personnes opposées à l’éolien en général, qui ont pu exprimer leurs réticences et interrogations, sans nous permettre d’y répondre ou de présenter les éléments liés au projet. (…) C’est pourquoi nous avons décidé d’annuler la réunion publique prévue à Nailloux le 6 juillet prochain. La transition énergétique se matérialise par le développement des énergies renouvelables dont l’éolien. L’information autour du parc éolien que nous développons à Aignes est très importante, mais rentrer dans des polémiques ne fera pas avancer cette transition. Nous avons bien entendu les plaintes des opposants, mais le débat pour ou contre l’éolien, pour ou contre contenir la température de la terre s’élève à un autre niveau ” 

L’éolien représente 10% de la production électrique régionale d’Occitanie en 2021 (en baisse de 2% par rapport à 2020)  contre 9% pour le solaire (mais qui fait +12% par rapport à 2020 ), 45% pour le nucléaire  et 31% l’hydraulique, selon le bilan 2021 de RTE Occitanie.